Quelle est la différence entre leadership et autorité ?

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+

Il arrive assez fréquemment que l’on me demande la différence entre leadership et autorité. Aujourd’hui, l’autorité a du mal à s’imposer, que ce soit au sein de la famille ou de l’entreprise. Le leadership en revanche a beaucoup plus de succès. Je vous propose donc de découvrir ou redécouvrir la différence entre ces deux méthodes de management.

Qu’est-ce que le leadership ?

Engager des partenaires ou des collaborateurs à entreprendre différentes actions dans le but d’atteindre des résultats collectifs est l’un des rôles principaux des managers. Pour se faire respecter, être crédible et motivant, le manager se doit de faire preuve de leadership. Il doit être à la fois charismatique, influent, autoritaire, mais également savoir exercer une légère domination en montrant qu’il a le pouvoir et qu’il est capable d’avoir de l’emprise sur ses pairs… le tout avec une grande subtilité. Le leader est celui qui a autorité et influence au sein d’un groupe, il est donc nécessaire de posséder de nombreuses qualités en relation avec ce type de profil pour réussir à mener une équipe.

Le leader s’appuie sur les contraintes sociales internalisées et/ou sur les usages et les règles. Il n’impose pas son autorité, mais use de stratégies managériales pour entraîner ses équipes sans qu’elles aient l’impression d’être dirigées.

Qu’est-ce que l’autorité ?

L’autorité est un concept beaucoup plus basique que l’on attribue généralement à des personnes qui nous semblent légitimes. Elle peut provenir d’un statut social, de l’expérience, de la réussite dans un domaine précis et de bien d’autres facteurs. Le manager qui utilise l’autorité seule se présente davantage comme une personnalité dominante qui cherche à asservir ses équipes, c’est pour cette raison qu’elle est aujourd’hui beaucoup moins acceptée que le leadership.

Différences entre leadership et autorité

Le leadership est un statut qui se crée davantage avec le temps, un leader a des suiveurs tandis qu’un manager autoritaire a des subordonnés. En d’autres termes, le leader entraîne les autres vers un objectif qu’il veut atteindre en faisant preuve de psychologie et de tact. S’il était simplement autoritaire, le leader pourrait se retrouver dans une situation délicate, car les employés d’aujourd’hui ont de plus en plus de difficultés à accepter de suivre des règles dictées si elles n’ont pas de sens. Aussi, pour être autoritaire, il n’est pas nécessaire d’avoir du charisme. Il est en revanche indispensable d’être légitime. Le manager autoritaire est considéré comme un chef, le manager qui use du leadership est respecté tout en étant vu comme un collaborateur.

L’importance du leadership

Le leader constitue une pierre angulaire dans l’entreprise, sans lui, l’ordre et le dynamisme sont quasiment inexistants. Le manager se doit donc d’avoir le courage nécessaire pour entraîner ses « troupes » vers la réussite, le tout dans un esprit positif. Un bon manager qui maîtrise le leadership est capable de montrer l’exemple, il remet les processus en question, inspire une vision commune, amène les autres à agir et rallie les collaborateurs grâce à son charisme. En général, on reconnaît un leader non pas à ses caractéristiques personnelles, mais plutôt au nombre de personnes qu’il réussit à inspirer.

Une entreprise qui n’utilise pas le leadership aura de grandes difficultés à avancer et à réussir sur le long terme. Il est donc important, voire indispensable de sélectionner de bons managers afin d’obtenir des résultats satisfaisants. Le management ne s’improvise pas, pour entraîner les foules sans user de la simple autorité, il faut faire preuve d’empathie tout en maîtrisant les règles basiques du leadership (apprendre à convaincre, écouter, engager, etc.).

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+