Qu’est-ce que la résilience et comment la développer ?

Formation intelligence émotionnelle

Avez-vous déjà entendu parler de «résilience»?

C’EST QUOI LA RÉSILIENCE ?

Dans le Larousse, la résilience est décrite comme suit : 1. Résistance aux chocs d’un matériau (la résilience des métaux, qui varie avec la température, est déterminée en provoquant la rupture par choc d’une éprouvette normalisée); 2. Aptitude d’un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatiques; 3. Capacité d’un groupe d’individus (population, espèce) à se rétablir après une perturbation extérieure (incendie, tempête, défrichement, etc.); 4. Capacité d’un système à continuer à fonctionner, même en cas de panne.

Intéressant, non?

La résilience serait donc cette capacité intérieure que possède une personne à se relever après toutes sortes de situations difficiles. Elle ne les fait pas, certes, disparaître comme une baguette magique, mais elle permet de passer au travers des difficultés et de mieux gérer ses états d’âme durant une période tumultueuse. En résumé, c’est la capacité à mieux réguler les problèmes de la vie qui, souvent, paraissent insurmontables.

LA RÉSILIENCE, ÇA SE DÉVELOPPE !

Le terme résilience englobe autant la résilience personnelle, dite physique ou émotionnelle, que la résilience professionnelle.

Nous avons tous une capacité à endurer le stress quotidien, les maladies, les grands changements, tels que des déménagements ou des changements d’emplois, les échecs, la perte d’un être cher et les autres inattendus déstabilisants que la vie peut amener.

S’il est vrai que certaines personnes gèrent plus ou moins bien leurs émotions que d’autres, sachez cependant que la résilience n’est pas innée, mais qu’elle peut se développer. Ainsi, si vous savez exactement quoi faire et comment faire, il vous sera possible de devenir plus résilient. Et pour cela, vous devez d’abord savoir que votre passé n’a aucune incidence sur votre capacité de résilience. En effet, dans la vie, rien n’est figé. Il est donc possible de ramasser ses morceaux, de redonner une signification à ce que l’on vient de vivre et de rebâtir sa confiance en soi.

formation résilience

MAIS COMMENT FAIRE ?

Vous en conviendrez avec moi : sur le chemin de la vie, les occasions pour développer la résilience ne manquent pas. Ainsi, tout le monde est exposé à vivre des situations inexplicables, voire terribles. Mais alors, comment faire?

Voici quelques pistes pour vous aider à développer les muscles de votre résilience :

1- Développez une agilité mentale et émotionnelle, tirez des leçons de vos circonstances et lâchez prise

Les douleurs, la perte, le deuil, le doute, la honte parfois, l’apitoiement aussi, rôdent souvent autour de nous, prêts à fondre sur nous tels des aigles sur leur proie. Dans ces situations, comment ne pas se laisser abattre? Tout simplement en apprenant à devenir spectateur ou observateur de ses propres pensées et de ses situations. Dans ce processus de dissociation, assurez-vous, avant tout, de vous positionner mentalement dans un environnement sécure, c’est-à-dire de vous remémorer une situation dans laquelle vous vous sentiez en pleine confiance : par exemple, vous pouvez recréer et revivre à travers tous vos sens (voir, entendre et ressentir) une atmosphère positive passée, ou vous imaginer dans les bras de quelqu’un qui vous aime ou vous a aimé. Il s’agit, en fait, de revivre la situation dans laquelle vous vous êtes senti en pleine maîtrise de vos capacités et de vous en ressourcer. À partir de cet espace sécurisé de votre théâtre mental, affrontez votre situation problématique actuelle et, tout en restant dans une position d’observateur, tirez deux ou trois leçons de ce qui vous arrive. Ensuite, déconnectez-vous de ce spectacle en laissant tomber le rideau afin de réinitialiser votre situation. Recommencez le processus trois ou quatre fois pour, ensuite, lâcher prise.

Je vous encourage également à aborder les circonstances de la vie comme des défis ou des expériences d’apprentissage qui vous feront grandir plutôt que comme des problèmes insurmontables. En changeant votre prisme, et surtout votre dialogue interne, vous aurez ainsi une meilleure maîtrise sur la gestion de vos émotions. Rappelez-vous que certaines choses sont sous votre contrôle et d’autres pas. Travaillez donc sur ce qui est en votre pouvoir.

Un sage me disait autrefois : «Tout vient petit dans la vie et grandit avec le temps, sauf les catastrophes. Elles viennent en grand et rapetissent avec le temps. Pense aux situations qui étaient, pour toi, difficiles il y a quelques années. Sont-elles aussi grandes aujourd’hui qu’elles l’étaient autrefois? Qu’est-ce que tu peux apprendre de cela?» … Je vous laisse méditer là-dessus.

2- Forcez-vous à rire

emotional intelligence courses

Plusieurs études le démontrent : le rire a des bienfaits étonnants sur le corps, c’est un très bon exercice pour le cœur et les poumons.

Le rire renforce les défenses immunitaires en agissant sur les hormones responsables du stress, telles que le cortisol, l’épinéphrine (adrénaline), la dopamine et l’hormone de croissance. Il augmente également le niveau d’hormones favorisant la santé, comme les endorphines. Le rire permet de dédramatiser et d’affronter la peur, la colère, la honte, la culpabilité et toutes sortes d’émotions négatives, en détournant notre attention du problème qui nous ronge. Le rire permet même de développer une meilleure tolérance à la douleur.

Bref, le rire permet de changer de perspective et de voir les choses et les situations différemment. Formidable, n’est-ce pas?

3- Faites-vous des amis de qualité

Certaines personnes viennent dans votre vie pour diverses raisons. Certaines viennent parce qu’elles vous aiment, d’autres parce qu’elles ont besoin d’être aimées, et d’autres encore viennent pour vous casser et vous détruire et ensuite renaître de vos cendres pour devenir plus fortes.

Prenons l’exemple de cette affaire dans laquelle vous et votre associé vous étiez impliqués… jusqu’à ce que celui-ci vous trompe et vous vole.

C’est pourquoi je vous exhorte à vous faire des amis de qualité. Avoir un réseau social dans la vie, c’est ce qui fait toute la différence. Les gens seuls, les solitaires, sont souvent les plus vulnérables, et ce, à tous les niveaux.

Entourez-vous d’amis, de votre famille, si possible, ayez des confidents, des mentors, à qui vous pourrez vous confier et qui sauront vous épauler et vous amener à changer de focus.

4- Reconnectez-vous à la spiritualité… et, de grâce, ne souriez pas quand vous lisez ceci!

La vérité, c’est que, si nous en sommes à vivre toutes ces catastrophes et ces malheurs, c’est en partie à cause du manque de spiritualité. Pour certains, les valeurs se perdent, l’amour est devenu intéressé, les gens sont seuls, vivent isolés et sont misérables, et ceci, même lorsqu’ils sont en couple.

Pensons-y un instant : si Jésus, en 2022, était le PDG d’une grande entreprise, quel genre de culture aurait-il établi

Méditez les messages et la vie de l’homme qui devint Dieu. Regardez ses valeurs, son caractère, sa force et son courage.

La réflexion est vraiment miraculeuse…

ET LA RÉSILIENCE PROFESSIONNELLE DANS TOUT ÇA ?

Dans la vie professionnelle comme dans la vie personnelle, il importe de renforcer sa résilience, surtout si vous êtes un gestionnaire.

Au niveau professionnel, la résilience permet tout d’abord de relever les défis, de maintenir l’énergie et la concentration nécessaires à votre travail, de rester constant et productif face à l’adversité. Sachez, en effet, qu’en tant que gestionnaire, vos actions, vos réactions, votre manière d’encourager les gens autour de vous, sont scrutées par les membres de votre équipe. Les actions parlent plus fort que les mots. Veiller sur votre conduite et développer votre résilience vous permettra d’inspirer les gens qui sont sous votre supervision, pour qu’à leur tour, ils puissent prendre exemple sur vous et reproduire le modèle de résilience que vous voulez instaurer.

Pour y arriver, je vous encourage à cultiver la confiance et la communication authentique au sein de votre équipe. Des ressources et des interventions adéquates auprès des membres de votre équipe en difficulté viendront, par la suite, soutenir également leur résilience en milieu de travail.

POUR FINIR…

Je vous exhorte à faire une introspection sur certaines situations désastreuses que vous avez vécues.

Qu’en avez-vous appris? Quelles leçons pouvez-vous en retirer? Assurez-vous ensuite de les retenir, de les digérer et de les assimiler pour être en mesure de reproduire, au besoin, le processus dans l’avenir.

Pour terminer, je vous laisse méditer sur cette citation de Jill Bolte Taylor, neuro-anatomiste de l’Université de l’Indiana : «Il faut à tout prix prendre conscience que l’on peut très bien éprouver une douleur physique sans pour autant se laisser envahir par la souffrance émotive. La douleur ne relève pas d’un choix conscient alors que la souffrance si.»

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.