IMPACT-PRO, 4020 St-Ambroise Suite 495, Montreal QC, H4C 2C7

Avez-vous ce qu’il faut pour devenir un vrai leader durable?

Quelles sont les qualités et les compétences partagées par les meilleurs leaders? De nombreuses personnes sont promues à des postes de direction parce que leurs supérieur estiment qu’elles ont ce qu’il faut pour accomplir le travail, mais dans les faits, elles ne sont souvent pas suffisamment préparées pour mener leurs équipes vers la réussite de leur entreprise.

Je le constate souvent lors de mes interventions de coaching de cadres dans les différents secteurs et industries que je sers.

Dans une récente étude du Harvard Business Review, 195 dirigeants de 15 pays ont été invités à choisir les compétences qui, selon eux, sont essentielles au développement d’un véritable leadership. Examinons les résultats, dont certains peuvent sembler difficiles. La chose importante à retenir est que les compétences en leadership sont acquises au fur et à mesure que vous les mettez en pratique et de manière continue. Dans le processus de cet apprentissage, vous devrez vous assurer de toujours avoir comme objectif d’améliorer vos compétences pour devenir un meilleur leader.

1. Faites preuve d’une solide éthique et procurez un sentiment de sécurité grâce à une communication claire

Lorsqu’on leur a demandé de cerner la qualité la plus importante d’un dirigeant, plus de 67 % des dirigeants interrogés ont d’abord choisi la capacité d’avoir un sens aigu de l’éthique et de la morale. Peut-être êtes-vous surpris qu’ils n’aient pas défini les caractéristiques plus typiques que nous associons habituellement au leadership. En fait, les normes éthiques sont essentielles pour créer un environnement de confiance pour les employés. Un leader en éthique traduit un engagement en faveur de l’équité, ce qui donne à penser que les règles du jeu incomberont aux personnes et aux acteurs clés. Le principal objectif des dirigeants est de veiller à ce que les personnes se sentent réellement en sécurité. Mais comment? Cette compétence consiste à adopter des comportements conformes à vos valeurs.

La communication est également un élément clé pour instaurer un sentiment de sécurité. Il est important de pouvoir donner une direction claire et de communiquer des objectifs (59 %), tout autant que de communiquer efficacement les attentes concernant ses besoins, en tant que leader (56 %).

Dans un environnement sécurisé par une communication claire, les gens seront moins stressés et moins frustrés, ce qui permettra un engagement accru des équipes, une créativité et une volonté de travailler ensemble pour atteindre des objectifs personnels et organisationnels.

2. Donnez aux autres le pouvoir de s’auto-organiser

Donner une orientation claire, tout en permettant aux gens d’organiser leur temps et leur travail a été identifié comme une autre des compétences les plus importantes en leadership.

Aucun chef ne peut tout faire seul. Il est essentiel de répartir le pouvoir dans l’ensemble de l’organisation, y compris entre les équipes subordonnées les plus proches des activités tactiques.

Des recherches ont conclu à maintes reprises que les équipes que l’on responsabilise sont plus productives et proactives, offrent un meilleur service client et affichent un niveau de satisfaction au travail et un engagement plus élevé envers leur équipe et leur organisation. Et pourtant, de nombreux dirigeants ont du mal à laisser les gens s’auto-organiser ou omettent de déléguer des tâches parce qu’ils les jugent « trop importantes ». Les bons dirigeants n’ont pas peur de laisser les acteurs principaux s’engager activement en leur confiant des responsabilités concrètes et en clarifiant le livrable.

3. Favorisez un sentiment de connexion et d’appartenance

Les dirigeants qui communiquent souvent et ouvertement (42 %) et créent un sentiment collectif de réussite et d’échec (38 %) constituent une base solide pour la connexion et le sentiment d’appartenance.

C’est connu : nous sommes une espèce sociale. Il est donc naturel de vouloir créer des liens et ressentir un sentiment d’appartenance. D’un point de vue évolutif, l’attachement est important, car il améliore nos chances de survie dans un monde rempli de prédateurs. Les recherches suggèrent que le sentiment d’appartenance peut également avoir une incidence sur la productivité et le bien-être émotionnel. Par exemple, des scientifiques ont découvert que les émotions sont contagieuses. Sur le lieu de travail, les employés se sentiront épuisés émotionnellement simplement en regardant des interactions négatives entre collègues.

Il existe des moyens simples de promouvoir le sentiment d’appartenance chez les personnes : portez une attention particulière en vous informant davantage sur qui ils sont, reconnaissez-les, appelez-les par leur nom et souvenez-vous de leurs intérêts et du nom des membres de leur famille, par exemple. En outre, donner le ton à une équipe soutenue par le biais d’une chanson, d’une devise, d’un symbole ou d’un rituel renforcera ce sentiment de connexion. La création d’un lien et d’un sentiment d’appartenance se forge avec le temps et la persévérance.

4. Soyez ouvert aux nouvelles idées et encouragez l’apprentissage

Les grands leaders sont flexibles; cela implique une capacité de changer d’avis (52 %), une ouverture aux nouvelles idées et approches (39 %), et une volonté d’explorer les essais et les erreurs (37 %). Si un dirigeant dispose de ces atouts, il encourage l’apprentissage.

Pour encourager les gens à apprendre, les dirigeants doivent d’abord s’assurer de leur capacité à apprendre eux-mêmes. Avant de porter un jugement, assurez-vous que tout le monde se soit exprimé et faites savoir que toutes les idées sont prises en considération. De cette façon, une plus grande diversité d’idées émergera, car les gens se sentiront à l’aise et en sécurité de partager leurs visions et leurs opinions.

Bien que l’échec soit une partie nécessaire à l’apprentissage, notre quête constante de résultats instantanés peut souvent décourager les gens à prendre des risques.

Pour résoudre ce problème, les leaders doivent créer une culture propice à la prise de risque calculée. Une façon de procéder consiste à utiliser des expériences contrôlées – tests A / B – qui permettront de petits échecs et nécessiteront une discussion et des ajustements post-mortem en équipe. Construire une intelligence collective permet d’apprendre de ses erreurs ou de celles des autres, d’améliorer ses façons de faire et d’obtenir des résultats concluants pour le groupe élargi.

5. Nourrissez la croissance

Enfin, les personnes interrogées ont convenu que s’engager dans la formation continue (43 %) et aider les générations futures à devenir de véritables leaders (38 %) sont également des attributs indéniables chez les grands dirigeants.

Pensez aux personnes envers lesquelles vous êtes le plus reconnaissant : parents, enseignants, amis, mentors. Les chances sont qu’ils ont pris soin de vous ou vous ont appris quelque chose d’important. Lorsque les dirigeants apprécient leurs employés en manifestant un intérêt sincère envers leur croissance, les mêmes émotions sont ressenties chez eux. Tout comme nous sommes reconnaissants envers ceux qui nous ont appris quelque chose d’important, nous ressentons également le besoin d’exprimer notre gratitude ou notre loyauté en faisant un effort supplémentaire pour appuyer un leader positif. D’autre part, un leader négatif qui inspire la peur va générer du stress inutile et nuire à l’ambiance et, par conséquent, à la qualité du travail. Par contre, si vous souhaitez inspirer le meilleur chez les membres de votre équipe, défendez leurs intérêts, soutenez leur formation et leur promotion, et parrainez leurs projets.

Chacune des qualités mentionnées plus haut est essentielle à un vrai leadership durable. Sans elles, les personnes que ces leaders ont sous leur aile ne seront pas aussi productives et loyales. Les organisations doivent apprendre quels sont les meilleurs moyens de cerner et de développer ces caractéristiques nécessaires parmi les leaders existants et émergents au sein de l’entreprise. Les dirigeants qui possèdent d’excellentes qualités de leadership peuvent donc encourager leurs équipes à effectuer des tâches extraordinaires, à développer leur potentiel et à obtenir des résultats d’équipe et d’entreprise exceptionnels.

%s